Outils personnels

Questions fréquentes

De documentation SEPAmail.

Version du 24 février 2012 à 11:27 par Manfred.olm (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Présentation générale

Présentation générale

Historique

Pourquoi un nouveau réseau entre les banques

Pourquoi ne pas valoriser les réseaux existants : e-RSB, VISA Autorisation, VISA Compensation, ABE Clearing, STET, SWIFT ?

Ces réseaux sont à valeur ajoutée (traitements intermédiaires, garantie de temps de réponse, réglementation spécifique) et présentent donc un coût supérieur à un réseau de transport comme Internet. Ces systèmes sont, pour la plupart fondés sur une approche participants directs / participants indirects, architecture pénalisante pour les flux non financiers. Internet n'est pas un nouveau réseau entre les banques : elles sont déjà toutes connectées et ne l'utilisent pas actuellement hors de la communication quotidienne.

Quel est le risque d'utiliser un réseau de transport comme internet ?

La plupart des échanges de messages sont initiés avec les clients sur les banques à distances (accès internet) ou fichiers EBICS (accès internet) donc le lien Internet entre banque est un maillon de même niveau que les autres. L'utilisation fondamentale d'Internet dans la vie quotidienne du 21ème siècle fait que sa pérénnité, bien que non-contractuelle, peut-être considérée comme acquise

Pourquoi n’avoir pas utilisé l’architecture pivot internet pour tous les acteurs comme pour 3D-secure, e-mandat ou e-sepa (EPC)

La séparation en trois domaines de sécurité distincts avec des responsabilités distinctes permet une mise en œuvre progressive des différents acteurs De plus, les entités économiques utilisent de nombreux canaux de communication et pas seulement internet : proximité, téléphone en mode vocal et centre d’appel, téléphone en mode données, automates. Ceci permet de généraliser les approches e-mandat ou e-sepa, voire 3DS pour tous canaux au choix de l’émetteur et tous canaux au choix du destinataire

Quels modèles économiques sont prévus ?

Suivant le type de message et le traitement effectué, la banque du destinataire pourra mettre en place des accords bilatéraux avec la banque de l’émetteur pour un commissionnement adapté