Outils personnels

Les caractéristiques de la solution proposée

De documentation SEPAmail.

Version du 24 février 2012 à 12:22 par Manfred.olm (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Présentation générale

Présentation générale

Historique

Des adresses SEPAmail IBAN@BIC

Les adresses des entités économiques sont fondées sur le gabarit IBAN@BIC, stable dans les relations bancaires avec les entités économiques. De plus, la normalisation de l'IBAN et du BIC au niveau Européen et même mondial permet d'envisager une utilisation très large de ce concept de messagerie. En effet, le référencement des comptes européen se normalise autour de l'IBAN et du BIC.

Authentification et Identification

L'authentification et l'identification de l'envoi et la réception est à la charge de la banque possédant le BIC. Cela permet pour cette banque de valoriser les technologies bancaires d'identification de ses clients, en se servant de la confiance et de la sécurité apportées par les réglementations sur ces moyens d'authentification.

Transmission des messages par rebonds

Les messages sont transmis par rebond, selon le modèle 4 coins, en respectant l'indépendance de chacun des espaces de sécurité et des canaux.

  • émetteur du message vers sa banque (banque de l'émetteur)
  • banque de l'émetteur vers la banque du destinataire (ou récepteur)
  • banque du destinataire vers le destinataire

Ce principe a déjà montré sa force dans le cadre de la monétique bancaire.

Les liens entre les banques reposent sur Internet (réseau IP)

L'utilisation de l'internet entre les banques offre :

  • une capacité de transport low-cost
  • une capacité de backup
  • une valorisation des DNS, système de routage natif de tout réseau IP

Les messages entre les banques sont structurés en utilisant systématiquement des normes ISO ou W3C

Ceci permet de spécialiser des messages en fonction d'un but métier bien précis. Dans SEPAMAIL, un créancier peut envoyer un "message de demande de règlement" alors que avec un email classique, ce créancier enverrait un montant et du texte libre, charge au destinataire de l'intérprété comme une demande de règlement.

Outre la structure générique de la missive (enveloppe autour du message), SEPAMAIL ne fait qu'intégrer des normes déjà existantes pour éviter d'en inventer de nouvelles.

Références

  • norme ISO 13616 Web
  • norme ISO 9362 Web
  • consortium w3c Web