Outils personnels

Discussion:La norme

De documentation SEPAmail.

SMAPI

où faut-il mettre SMAPI sur le schéma ?

20 janvier 2012 à 22:28 Cyril Vignet

Précisions sur le schéma

Rappel des précisions apportées par C. Vignet au GT sécurité (courriel du 12/04)

Le schéma présenté regroupe les différents éléments fonctionnels de la norme suivant les niveaux d’articulation prévus dans la norme :

 - SMART, l’élément qui reçoit et envoie les missives nominales et les missives d’acquittement. 
   o Il est connecté à internet au travers des différents éléments de sécurité et de filtrage.
   o Il est connecté en interne de chaque banque suivant l’architecture de la banque.
 - GEMME, RUBIS, … sont les applications « métier » qui gère le workflow métiers des missives, la cohérence entre les « request » et les « report », la signature des missives (signature par famille), l’archivage en fonction des besoins métiers (GEMME et RUBIS n’ont pas du tout la même problématique d’archivage) et surtout des offres de services.
 - SMILE est noté pour mémoire car c’est l’utilisation d’un composant de type SMART (messagerie à la norme SEPAMAIL) dans le cadre de la relation banque-client donc hors du cadre interbancaire
   o Par exemple, l’application Smartphone de BPCE, se connecte à un composant SMILE et non à un composant SMART
   o Remarque : le logiciel SEPAPLUG intégrant la plupart des composants, cette distinction nous parait nécessaire et utile au niveau de la  norme
   o Un composant SMILE n’est pas indispensable pour le fonctionnement de SEPAMAIL, un lien EBICS peut suffire pour les créanciers, une banque à distance pour les débiteurs.

Lionel.chemla 23 avril 2012 à 14:04 (CEST)